L'hopital québécois made in Santa

Publié le

Un service, 41 lits, 4 secteurs. Sur chaque secteur un infirmier et un infirmier auxiliaire. L'infirmier choisit 5 patients qu'il prendra en charge et en donne 6 à l'auxiliaire. Il peut ensuite donner 7 bains pour les préposés aux bénéficiaires (aide-soignant).

Dans le service il y a des chambres seules, doubles, quadruples, et quintuples. Elles sont bien sur, mixtes. Il y a des rideaux pour permettent plus d'intimité mais ils ne sont utilisés que pour le soins ... Ce qui donne que toi, opéré du jour tu peux te retrouver avec 3 mamies démentes qui crient à toutes heures.

Les cloches (sonnettes) sonnent au bureau (qui est derrière un bar :) ) où il y a un infirmier assistant et un commi. Ceux -ci demandent alors au patient le pourquoi de la cloche en lui parlant via des hauts parleurs et des micros situés dans la chambre. Puis si c'est une demande pour l'infirmier ou pour le préposé, ils lancent un appel qui s'entend dans le couloir et dans les chambres. Exemple : Me X sonne pour aller aux toilettes. Le commi lui demande alors "comment je peux vous aider?". Ensuite il fait un appel général " un préposé pour la chambre 278, un préposé pour la chambre 278." Autant vous dire que des cloches il y en a...

De plus, Il faut savoir qu'ici au Québec, toute alerte est donné par code. A l'hopital de Santa c'est la même chose. Dans tout l'hopital on peut attendre à tout moment "Code bleu chambre 268, Code bleu chambre 268 !!" De cette manière tout le monde entend et peut se mobiliser. Le code bleu correspond à un arrêt cardiaque, l'équipe de réanimation arrive en 5 min, et toi, si tu es en pause et que cela concerne ton service, il te faut revenir Dar dar !! Il y a le code blanc pour violence, jaune pour disparition de patient, rouge pour incendie ... ... ...

Je pense qu'il est difficile de se reposer ici, il y a toujours quelqu'un qui parle ... Soit la commi pour une cloche, pour localiser quelqu'un, pour avoir la clef des narcotiques (ouii seulement une clef pour tout le service) soit l’accueil pour les codes, pour trouver quelqu'un ect ect...

Le rôle de chacun :

L'infirmier a donc en charge 5 patients et supervise l'infirmier auxiliaire.

L'infirmier auxiliaire s'occupe de 6 patients. Il ne peut distribuer les morphiniques, effectuer des intraveineux, faire des pansements complexes et mettre en place des protocoles. Dans ces cas là c'est l'infirmier qui effectue ses taches.

Le préposé aux bénéficiaires, effectue les bains des personnes qu'on lui a attirés, lève les patients, sert les repas, aide pour manger, comptabilise les urines. C'est lui qui est chargé des commissions (laboratoire, pharmacie).

Le commi gère les rendez-vous de contrôle pour les sortants, gère les cloches, les dossiers en retour de bloc, les dossiers des sorties et plein d'autres choses je suppose que je n'ai pas encore remarqué.

L'infirmier assistant est le lien entre le personnel et les médecins, surveille nos prises en charges, prépare les bilans, les dossiers des entrées. Fais les plans thérapeutiques infirmiers, relève les nouvelles ordonnances, gère le devenir des patients. C'est lui aussi qui en début de quart de travail nous indique l'heure de nos pauses.

L'infirmière de liaison, s'occupe des sortants, de prévoir le suivi à domicile, le transport...

Les physiothérapeutes (les kinés), bon ben là c'est comme en France :).

Dans la pratique il est difficile de comprendre comment en France on arrive à gérer seul 15 patients et ici avec 5 patients et quelques injectables en plus, on a pas le temps de s'ennuyer... J'y réfléchis beaucoup, quand j'aurais trouvé la réponse je vous la donnerais :).

Mais je pense que tout se joue dans la paperasse. Il y a un papier pour tout : paramètres vitaux, les focus (transmissions ciblées dans lesquelles il faut tout écrire, de comment était ton patient quand tu es arrivé, à comment il est quand tu pars), surveillance de selles, surveillance de contentions (horaire), surveillance pca, surveillance chute, surveillance plaie de pression (escarre pour la France), plan thérapeutique infirmier (c'est à dire une démarche de soin)...

Petit lexique pour les infirmiers en vrac ...

  • Ici un patient est un Usager ou encore un Client ...
  • Le paracétamol est inconnu ici ! C'est de l'acétaminophène alias Thynelol pour les intimes.
  • Il existe un morphinique 10 fois plus puissant que la morphine : l'hydromorphone (Dilaudid).
  • La céfazoline s'appelle Ancef, Zetrol...
  • Ici ils ont des mini pousse seringue pour injecter les ATBs. On peut choisir la vitesse : normal, lente, trés lente...Mais je n'ai pas encore vu de mini flacs de 100ml.
  • Les débits sont prescrits par les médecins en ml/h. Ils restent plus qu"à convertir en gouttes/min. Oui mais voilà il y a des tubulures où 1ml=15gouttes et d'autres où 1ml=60gouttes !
  • J'ai découvert un nouveau métier : inhalothérapeute. En gros la respiration, les poumons, c'est lui ! Si un patient décompense niveau respi on le fais appeler dans tout l'hopital, si un patient a des inhalateurs c'est lui, et les aérosols c'est lui. J'ai aussi appris qu'il existe des lunettes à oxygène haute concentration.
  • Les sets à pansements sont quasi inexistants (et je suis en chirurgie), pansement en stérile sur une plaie chirurgicale et donc propre pourquoi faire ? Par contre ils sont à fond dans l'aquacel Argent et Duoderm !
  • Ils font des dépistages SARC pour tout le monde, ERV dans chaque plaie et pour chaque diarrhée... Donc les isolements ça les connais :)
  • Faire sa toilette correspond à aller à la toilette, c'est à dire aller au WC. Pour la toilette, se laver, on dit prendre son bain, aller au bain.
  • Avoir une ordonnance stats veut dire URGENT !
  • Les tensions se disent 120 sur 60 et non pas 12,6.
  • Les glycémies se font à l'aide d'un glucomètre 5 fois plus gros que ceux en France et s'expriment en mmol/L. Alors il faut retrouver ces repères ... entre 5 et 7 c'est correct. au dessus de 10 faut faire de l'insuline selon le protocole... et en dessus de 5, on resucre.
  • La température se prends sous la langue ou bien en axillaire.
  • Un bassin est une bassine, une alèze un piquet, un corps de pompe un barriquet, un cathéter un jelko, un pansement américain un pad abdominal...
  • Il existe des protocoles post op où les médecins cochent les traitements, les mises en charge ect... C'est individuel à chaque patient. Mais il y a aussi des ordonnances collectives valables dans tout l'hopital. Cela correspond à nos protocoles en France. Ca nous permet de pouvoir mettre l’oxygénothérapie en place, de gérer les cas de constipation ... ...
  • Pour donner de l'insuline au patient, pour vérifier les pompes à morphines pour injecter de l'héparine IV, il faut le faire à deux infirmiers (avec les auxiliaires c'est aussi possible sauf pour tout ce qui touche à l'intraveineux).
  • Pour la transfusion, ils ne connaissent pas le contrôle ultime au lit... Il suffit de vérifier à deux la poche de sang.
  • Un pansement compressif est un simple pansement renforcé...


Voilà le gros du gros mais il y aurait tellement de choses à dire, à écrire... Cela fait 1 semaine que je suis sur cet article et je pourrais encore en écrire beaucoup sur les prises en charge des patients de manières générale, les protocoles de plaies de pressions, la technique des réfections de pansement, l'hygiène, les étudiants, ... ... Mais ça serait bien trop long, et un gros pavé à lire :) Et puis je suis là pour m'adapter à leur manière de travailler tout en conservant mes bonnes pratiques au maximum. Comparer ne sers à rien, il faut juste adapter sa pratique soignante, rester en accord avec sa philosophie du soin. Si cela n'est pas possible, faut aller voir ailleurs et ne pas devenir un maudit français :D

Commenter cet article

more here 25/02/2014 12:58

Wow! I never knew such details about the hospitals in Quebec. Thanks a lot for sharing these information. I am scheduled to leave for a business trip coming week and this will certainly help me to be watchful in case of any emergency.

Rémi 05/01/2014 23:58

Salut! Je suis infirmier à Lille et je débarque en septembre/octobre 2014 à l'hôpital Santa Cabrini.
C'est super intéressant de lire ton blog et toutes ces petits détails sur un service de soins québécois! Merci et bonne continuation!

Aurélie 06/01/2014 01:41

Merci :)
N'en lis pas trop pour te garder de la surprise :) Quoi que tu seras surpris de toute façon ;). N'hésite pas à me contacter sur mon adresse email si tu as besoin :)

Audrey 22/11/2013 17:44

Coucou Aurélie!!
Voir tout ça, ça me donne le stress!! C'est vraiment une expérience de fou, un renouveau complet! Il me tarde trop. Et dis moi, tu es de nuit ou de jour pour ton stage d'intégration? Bises

Fredj 22/11/2013 18:51

Hey !! Non t'inquiète ca coule tt seul quand tu es en stage. Le plus déprimant est la semaine de formation théorique quand tu commences ... Alors pendant les 75 jours de stage cest jour (7h30-15h45) ou soir (15h30-23h45) jamais de nuit ... :) Ca va viite arriver tinquiete et profiiite de la France (mange du fromage, du foie gras et boit du vin !! lol)