La pharmacie

Publié le par Fredj'

J'ai survécu à l'hiver, oui mais j'ai quand même eu droit à ma grippe (enfin le rhume de chez nous).

Associé à celui-ci, une bonne toux qui n'a pas voulu me quitter. Le gros avantage de travailler à l'hôpital, c'est qu'il est plein de médecins ! Dans mon service, un médecin généraliste passe tout les jours pour s'occuper des post blocs, j'en ai donc profité pour lui demander un médicament miracle pour me faire arrêter de tousser. 3 semaines à bosser avec un masque sur le nez, c'est tannant.

Si il n'avait pas été là, c'était option clinique privée : 100 $ la consult', 4 heures d'attente (pour info le certif' d'arrêt maladie c'est 20$).

Il a fallut que je me déplace à la pharmacie pour obtenir mon médicament miracle : la codéine.

Arrivée à la pharmacie, dépôt qu comptoir de mon ordonnance où l'on me demande mes allergies, mon poids, ma taille (mon adresse accessoirement aussi). Puis après 40 min d'attente, afin d'obtenir mes 30 comprimés. Grâce à ma carte soleil, je ne paye qu'une partie mais avant de partir le pharmacien veut me voir afin de m'informer de la puissance de la codéine.

Le gros point noir, c'est l'attente mais je trouve assez sécure que l'on me demande mes allergies, que le pharmacien me recoive et de n'avoir que les comprimés dont j'ai besoin.

Le pot à droite sur la photo est celui qui contient mes comprimés et celui de gauche, contient de la crème pour mes pauvres mains cet hiver (il n'était pas remplit à fond hein, juste 1/6 car prescrit que pour 15 jours :) ).

La pharmacie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article